- Est-ce que ça nous a blessé de voir notre monde comme ça ?
 
AccueilAccueil  Nos Partenaires  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Le forum ferme. Il reste néanmoins ouvert aux membres pour leur permettre de prendre fiches et RP. Merci à tous <3


Partagez | 
 

 Soirée entre potes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Klaus Walker
| Cérès * |
avatar

Nombre de messages : 23
Localisation : Dans une salle de jeu video ?
Rôle : Un Holden un peu fou.
Pensée du jour : Houa ! Un nouveau jeu !!

• Carte d'identité
• L'amélioration de la planète: • Contre
• Age: 18 ans.
• Espace perso:
MessageSujet: Soirée entre potes.   Ven 10 Juil - 16:31

La journée venait a peine de commencer et déjà Klaus en avait assez de l’ambiance pesante qui régnait dans la base, un peu vide ces temps-ci, il faut bien le dire. C’était limite si il ne c’était pas mit à parler a sa console ! Il avait monté, branché, sectionné, bidouillé à ne plus savoir que faire des pièces métalliques qui lui servait pour jouer tranquille. C’est bien simple il y en avait partout ! Sa chambre ressemblait davantage a une porcherie qu’à autre chose. Reste d’aliments inconnus et de boissons sur le bureau, jeux anciens et nouveaux sur le sol, on marchait dessus facilement, et ses fameuses consoles de jeu entassées dans un coin attendant que leur propriétaire daigne les sortir de leur léthargie. Klaus avait surtout rangé pour le moment …siffler en travaillant…

Bref ! Il avait eut besoin d’un grand bol d’air avant d’entamer une nouvelle partie d’un tout nouveau jeu, qu’il avait subtilisé lors d’une attaque récente. Si on peut plus faire de petit profit…En plus la fille qui était couchée sur le papier lisse de l’emballage l’invitait clairement a tendre la main pour s’en emparer.
Mais un bon break était toujours le bienvenu, alors il était sortit de son antre et avait fait les quelques mètres qui le séparait du plus proche café. Tout simple, tout blanc. Des tables blanches, des chaises noires, un gobelet blanc, un café serré bien noir. Rien de tel qu’un bon sentiment de similitude pour achever un moral pas très frais.

Vivement un peu d’action. N’importe quoi ferait l’affaire. Le sang bouillonnait dans ses veines et il rêvait de l’utiliser contre cette population complètement inutile.
Il resta planté là jusqu’à pas d’heure, son gobelet a la main, s’amusant a faire tourner le liquide acre pour faire remonter le marc de café.
Un bref coup d’œil sur sa montre lui indiqua qu’il fallait se lever un peu de son siège en plus il avait des fourmis dans les jambes, chose qu’il détestait. Un petite marche lui ferait du bien. Et puis non finalement il retournait a la base, il n’aimait pas trop sortir.

Il erra pendant cinq minutes a travers les corridors, se demandant si il devait tout bonnement aller dans sa chambre ou bien se planter dans un coin histoire de voir comment la journée allait se terminer.
Il opta pour les deux solutions. Un passage éclair dans ses appartements ou il récupéra sa console de jeu fétiche et direction le centre des loisirs pour une autre partie de détente en solitaire.
Il était donc là, assis sur un sofa, une bouteille de jus de cassis sur une table et les yeux plongés dans les animations de son jeu, lequel envoyait toute les deux secondes les bruits d’une mitraillette qui déversait ses balles un peu partout. On en était au moment décisif, le président venait d’être prit en otage par une bande de terroriste et il n’appartenait qu’a Klaus de tous les coffrer…ou bien de laisser le président mourir, mais ça…

Des bruits lui firent lever la tête, un instant de déconcentration qui lui couta sa vie virtuelle.


-Rha ! Mais c’est pas vrai et dire que j’étais à deux doigts de les avoir !

Noyer sa solitude et sa frustration dans un verre de cassis. Et relever la tête vers le nouvel arrivant.

-Ha c’est toi, je t’avais pas entendu rentrer.

Voix neutre, complètement zen, si il commençait a s’emporter pour une partie ratée ça n’allait pas s’arranger avec le temps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





• Carte d'identité
• L'amélioration de la planète: • Contre
• Age: 22 ans
• Espace perso:

MessageSujet: Re: Soirée entre potes.   Ven 10 Juil - 19:53

Jonathan errait dans la base, pas de mission à effectuer, par de Phantom à énerver…Les lieux commençaient à être trop monotones. Il se devait d’effectuer une blague, à n’importe qui, même à un robot s’il le fallait. Jonathan ne voulait en aucun cas perdre la bonne humeur que lui offrait l’humour pour laisser place à l’ennui et à la tristesse. Si tout devait se terminer par son groupe, autant le faire dans la bonne humeur, c’est d’autant
plus malsain pour la victime de se faire tuer par un assassin souriant. Et c’est toujours plus amusant de rire de leur mort que d’en pleurer. Pleurer la mort d’un imbécile, qu’elle idiotie, c’est encore plus ridicule que la pire des blagues vaseuses que Jonathan puisse faire.

C’est donc en errant dans les couloirs qu’il vit Cérès se déplacer vers la salle des loisirs. Une console dans le bras droit et une
bouteille de jus de cassis dans l’autre. Le sourire continu de Jonathan augmenta de taille. Il voulait faire une blague, il venait de trouver la cible. L’holden recula silencieusement dans un embranchement pour ne pas être vu par son "camarade annihilateur d’humains". Fallait-il encore trouver quel type de blague faire et comment la faire réussir.

La solution, la console de jeu. Jonathan avait déjà vu Cérès
jouer des heures sur ses consoles électroniques. Il trouvait sa stupide et en même temps enrichissant, du moins enrichissant pour trouver des idées pour tuer un maximum d’humains, voire des élus aux passages. Le stupide était dans le fait de ne pas effectuer l’action pour vrai. Pourquoi tuer virtuellement quand on
peut le faire véritablement ? Où est la source de bonheur si on n’entend pas la victime agoniser, si on ne la voit pas quémander la pitié et qu’on lui répond en la tuant encore plus sauvagement ? L’holden boute-en-train pouvait se creuser autant qu’il le voulait la tête, il ne comprenait pas. Il ne comprenait vraiment pas Cérès, lui qui pourtant semblait être fort efficace en mission [enfin, selon les brides de rapport qu’il a lu en cachette en faisant
une blague à Phantom ou à Troy.]

Soit disant, Jonathan reprit ses esprits pour se concentrer sur la blague à effectuer. Entrer par la porte serait trop voyant, une autre entrée serait préférable. Fort heureusement, les plaques du plafond étaient amovibles et pouvaient pourtant supporter le poids d’un humain sans problème, un cadeau du ciel pour Jonathan, sûrement. C’est donc dans un silence presque
inaudible que Jonathan se déplaça en direction de la salle de loisirs entre le toit et le plafond du 2ème étage. Notez quand même que Jonathan connaît parfaitement l’endroit même en étant à l’aveuglette, il s’y est tellement de fois aventuré pour surprendre le premier venu.

Le voici donc arrivé au dessus du canapé de la salle des
loisirs, enfin, il doit fort probablement s’y être, on y entend les bruits de boutons répétés frénétiquement pour émettre des bruits de mitraillette suivi de cris de mort des ennemis. Bien, le temps de la blague. Jonathan sorti 2 bras squelettiques extensibles qui pendouillaient à sa ceinture [Quand je vous dis qu’il trimbale
totalement tout avec ses ceintures…]. Il sorti donc de son socle une des plaques plafonnières pour permettre au bras de descendre en direction de la manette.

*Si je me souviens bien de la dernière fois, c’était A, B,
Select et Start en même temps pour redémarrer.*

La blague s’en allait réussir lorsque qu’un tournevis se mit
à glisser de son étui, Jonathan était trop penché en avant pour atteindre la manette. Il n’eu pas le temps de rattraper l’objet qui tomba sur le sol [ une chance qu’il n’aie pas atteint Cérès] pour créer un son dérangeant, autre que les bruits sortant de la télévision, ceux-ci étant devenus presque normaux.

La blague était ratée, Cérès avait perdu sa partie, prit un
verre de Cassis puis relevé sa tête pour voir Jonathan au plafond. Il n’était même pas surprit de le voir ainsi, comme-ci tout les holdens connaissaient si bien Jonathan que même une position loufoque de sa part ne faisait plus rire.

-Ha c’est toi, je t’avais pas entendu rentrer.
-Par ou je suis
rentré, c’est un peu normal. Sinon, tu aurais quand même pu tuer le président,
tu aurais échoué d’une façon mémorable, tu perds la main aux jeux vidéo on dirait.
Si ca continue, même Phantom va te battre, huhuhu.


Il répondit sur le même ton neutre qu’avait employé Cérès,
répondant ainsi au défi sous-entendu de celui qui s’énervera le premier.

-Aussi, Cérès, tu pourrais te déplacer un peu sur la droite ? À moins que tu ne veuilles que je descende sur toi, mais si tu choisis ce choix, je préfèrerais faire ça dans une chambre, la salle de loisirs n’est pas très privée.

Un enchainement de dires indécent, Jonathan frappait fort
directement, c’était le meilleur moyen d’énerver quelqu’un, ne pas lui laisser de répit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reira A. De Castille
| Troy ° |
avatar

Nombre de messages : 15
Localisation : Ici ou ailleurs… De toute façon tu ne me trouveras pas si je n'en ai pas envie
Rôle : Je suis le lien entre Phantom et les Holdens

• Carte d'identité
• L'amélioration de la planète: • Contre
• Age: 20 ans (presque)
• Espace perso:
MessageSujet: Re: Soirée entre potes.   Sam 11 Juil - 1:10

C'était une journée comme les autres… Reira s'était levée assez tardivement, comme à son habitude, et avait passé quelques heures à enchaîner les pas de danse en tous genres dans la salle de séjour de ses quartiers avant de s'accorder quelques longues minutes de détente dans un bain délicieusement tiède et aux senteurs de fleurs d'oranger. C'est donc parfumée de cette délicate fragrance qu'elle quitta ses appartements un peu plus tard, le temps d'arrêter son choix sur une tenue pour la fin de l'après-midi : une petite robe d'été de couleur parme accompagnée d'un long collier et de quelques bracelets.

Elle ignorait encore ce qu'elle pourrait bien faire du reste de sa journée étant donné que Phantom et par conséquent les missions se faisaient rares ces temps-ci, mais elle finirait bien par trouver une occupation… Pourquoi ne pas commencer par avaler un petit quelque chose, songea-t-elle en entendant son ventre crier famine. Direction le centre de loisir et surtout le self, elle y trouverait bien quelque chose à se mettre sous la dent… L'endroit était désert, ce qui eut le don d'exaspérer la jeune femme - Ne vous avais-je pas prévenus qu'elle avait tendance à être fort lunatique ?. Aussi ne s'attarda-t-elle pas bien longtemps dans le coin, juste le temps d'avaler un frugal en-cas et elle s'en éloigna, empruntant un long couloir d'un blanc immaculé.

Long couloir qui menait à plusieurs pièces de tailles diverses, pour la plupart destinées à accueillir les nombreux loisirs proposés aux scientifiques, employés et surtout Holdens et officiers du groupe antigouvernemental. Peu habituée à passer son temps entre ces murs, la demoiselle ne songea nullement à s'arrêter dans l'une de ces pièces, et y préféra la perspective de sortir de la base pour retrouver le monde réel, et qui sait, voir un peu de monde puisque la base semblait totalement déserte depuis quelques temps…

Quelques bribes d'une conversation attirèrent pourtant son attention bien rapidement alors qu'elle n'était qu'à quelques mètres d'une porte entrouverte sur le long couloir qu'elle empruntait. Deux voix qui ne lui étaient pas inconnues, qu'elle ne tarda d'ailleurs pas à identifier comme étant celle de deux Holdens… Jupiter et Cérès, ou peut-être Eris ?! Qu'importe. Que faisaient-ils donc, à cette heure-ci, à se tourner les pouces dans le centre de loisirs ? N'avaient-ils donc rien de mieux à faire ?

Accélérant le pas, elle se dirigea vers la porte pour la pousser avec fort peu de délicatesse, ses grandes prunelles violettes d'ores et déjà teintées d'un soupçon de colère. Faut-il préciser que ce soupçon de colère devint largement plus qu'une simple once d'agacement lorsqu'elle aperçut Jupiter, ou plutôt la moitié du corps de celui-ci dépasser du plafond alors que l'autre y disparaissait ?


- Jupiter… Peut-on savoir ce que tu fais exactement ? Encore une de tes blagues stupides j'imagine… Tu penseras à remettre cette plaque à sa place avant - ou après qu'importe - de descendre de là…
C'est à dire maintenant.
Ajouta-t-elle sur un ton un tantinet cassant, qui ne tolérait aucune objection.

Elle baissa ensuite le regard vers le second Holden présent, un sourire on ne peut plus charmeur aux lèvres… Qui pourtant s'évanouit après qu'elle eut prononcé deux mots.

- Bonjour Cérès… Encore une fois occupé avec tes jeux vidéos ? N'avez-vous donc rien de mieux à faire tous les deux ?

Le regard de glace de la belle croisa celui de Cérès, puis de Jupiter. Revint vers Cérès pour finalement plonger dans les yeux de Jupiter. Oui, visiblement Reira n'était pas de très bonne humeur aujourd'hui… C'est qu'elle-même détestait ces moments où Phantom relachait la pression et où il n'y avait rien à faire. Et puis dire que ce jeune homme avachi comme une loque dans un canapé et l'autre perché au plafond comme un gosse étaient tous deux censés représenter leur cause… Ce n'était pas très flatteur.
Enfin, pour peu qu'ils se soient faits au caractère quelque peu lunatique et fougueux de la demoiselle, aucun des deux Holdens ne prendraient mal ses paroles.

- Je peux vous trouver une occupation, puisque vous semblez tellement vous ennuyer… La belle avait retrouvé un ton plein de douceur et son sourire charmeur, mais son regard lui, ne présageait rien de très bon.


Dernière édition par Reira A. De Castille le Sam 11 Juil - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klaus Walker
| Cérès * |
avatar

Nombre de messages : 23
Localisation : Dans une salle de jeu video ?
Rôle : Un Holden un peu fou.
Pensée du jour : Houa ! Un nouveau jeu !!

• Carte d'identité
• L'amélioration de la planète: • Contre
• Age: 18 ans.
• Espace perso:
MessageSujet: Re: Soirée entre potes.   Sam 11 Juil - 4:21

Klaus n’était même pas surprit de se retrouver en présence de la moitié de Jupiter et encore moins de le retrouver percher au plafond avec des espèces de trucs bizarres qui ressemblait vaguement a des bras.
Une fois n’est pas coutume sa chance lui avait sourie, lui évitant d’être la cible d’une des fameuses blagues insupportable de son compagnon de destruction Terrienne. Il poussa un bref soupir, rangea sa console tout en gardant un œil sur le zouave perché en hauteur.

L’allusion au fait que Phantom puisse le battre eut l’effet de décrocher un sourire sur le visage du jeune Holden. Et puis quoi encore…on aurait vraiment tout vu.


-Si notre petit pote Phantom arrive un jour a me battre, je me ferais un réel plaisir de t’étriper sur place. D’ailleurs je devrais le faire tout de suite pour te faire passer l’envie de jouer les montes en l’air et de me faire perdre ma partie, mais heureusement pour toi j’ai encore envie de profiter de la soirée tranquillement. Je réserverais ça pour une autre fois. Ne m’en veux pas Jupi.

Voila la joute verbale pouvait dès lors commencer, Klaus savait qu’a ce jeu il y avait peu de chance de gagner, ce sacré Jupiter avait toujours le dernier mot et qu’importe la situation dans laquelle il se trouvait. Mais il n’allait pas déclarer forfait trop vite, ce serait un manque de savoir vivre.
Ajoutant un sourire mesquin à sa petite tirade il se décala un peu sur la droite, histoire d’éviter que l’autre ne lui tombe dessus. Il ne répondit pas à la dernière provocation. Si il s’engageait sur cette voie il allait perdre son sang froid.

Heureusement pour lui une autre personne entra a ce moment même, de façon fort peu discrète il faut bien le dire. Détournant son œil de Jupiter Klaus se retrouva avec la charmante vision de Troy. Une femme au caractère changeant et qui avait le don de faire des phrases particulièrement cassantes, comme celle qu’elle lança à l’acrobate avant de s’en prendre à Klaus.
Avec un demi sourire il resta assis dans son fauteuil manifestant ainsi son désir de ne pas bouger de sa place. Il s’affala un peu plus dans son coin.


-Bonjour à vous Miss Troy, c’est un plaisir de vous voir, vous mettez toujours de la bonne humeur dans la pièce où vous vous trouvez, c’est tout simplement prodigieux.

Il chopa son verre avant que Jupiter ne s’écrase dessus.

-Quand à me trouver une occupation laissez tomber je suis très bien ici. Mais si vous tenez vraiment a me faire bouger je pourrais aller chercher deux autres verres ? Vous prendrez bien une collation avec deux de vos admirateurs secrets ? J’ai du jus de cassis ou…du jus de cassis.

Un ton aimable et courtois, une pointe de moquerie peut être, allez savoir. Klaus rêvait bien sur de se retrouver en mission, mais celle-ci se faisait rares depuis quelques temps, aussi on s’occupait comme on le pouvait. On martyrisait par ci par là, on faisait des misères à des gentilles mamies de passage et on s’amusait a faire des gags, dans cette matière Jupiter remportait la palme. C’est sur qu’entre lui et l’autre zigoto ils étaient loin de faire peur à cet instant précis. Le reste de la bande devait s’amuser quelque part, a part peut être l’autre évaporé de Eris, alors pourquoi pas eux ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soirée entre potes.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soirée entre potes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite soirée entre potes~
» TIMEO ? une soirée entre potes on en a toujours de besoin
» (14) Soirée entre potes ft. Emrys
» Potins entre potes au dortoir des filles [Alice, Lucie]
» « Soirée entre coloc's » ? Jaelyn, Mattei & Candice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
| °• Year's Season •°  :: - Base des Holdens :: * Etage Numéro - 2 :: - Centre de loisirs-
Sauter vers: