- Est-ce que ça nous a blessé de voir notre monde comme ça ?
 
AccueilAccueil  Nos Partenaires  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Le forum ferme. Il reste néanmoins ouvert aux membres pour leur permettre de prendre fiches et RP. Merci à tous <3


Partagez | 
 

 Etsu Nozomu - Neptune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Etsu Nozomu
| Neptune * |
avatar

Nombre de messages : 5

• Carte d'identité
• L'amélioration de la planète: • Contre
• Age: 17 ans
• Espace perso:
MessageSujet: Etsu Nozomu - Neptune   Mar 21 Juil - 19:36

✄ ------------------
Registre de vie

◦ Nom : Nozomu

◦ Prénom : Etsu

◦ Date de naissance : 13 Août

◦ Surnom : Etsu n’en n’a pas vraiment, étant donné que son prénom est déjà court… Et' à la limite, si vous tenez absolument qu'il en ai un, mais même ses parents ne lui en donne pas...(En revanche, il a un nom de code : Neptune)

◦ Le nombre de vos années : 17

◦ Groupe sanguin : B

◦ Genre, masculin ou féminin : Masculin


✄ ------------------
Registre de physionomie / Mentalité


◦ Apparence au premier regard : ( au moins 200 mots )
Au premier abord, on peut penser qu’Etsu porte bien son nom (il veut dire Plaisir en japonais). Comme il a presque toujours un chewing-gum dans la bouche et des écouteurs soit sur les oreilles soit autour du cou, et qu’il préfère passer ses week-ends à jouer sur une console avec Ceres, on voit bien qu’il est plutôt volatile. Et on peut penser qu’il n’agit que de façon non réfléchie et que ce n’est qu’un gamin qui n’a aucune expérience de la vie. Lorsqu’on l’aperçoit de loin, on peut également penser qu’il ne s’agit qu’un enfant un peu trop couvé, totalement dépendant de ses parents. Il semble également être assez maladroit et bon à rien, surtout à cause de ses mains qu’il a blanches comme s’il n’avait jamais rien fait de sa vie.
En gros, Etsu a tendance à passer pour un fainéant de première, un gamin qui ne sait pas réfléchir, et qui vit encore dans une innocence totale, qu’il ne connaît rien au monde, et que sa vision de ce dernier est juste influencée par le groupe dans lequel il se trouve. Il semble dépendant des autres Holdens, et n’avoir pas un rôle vraiment important dans le groupe.
Physiquement, on pourrait penser qu'Etsu a environs quinze ans. Il n'est pas très grand, et met des vêtements qui ne grandissent pas vraiment. De plus, son petit visage d'ange fait toujours penser qu'il s'agit d'un enfant innocent et naïf.


◦ Détails, tels qu'une cicatrice ou un tatouage : Pas vraiment…


◦ Manière de se vêtir : Etsu aime les vêtements plutôt larges, mais aussi les pratiques. Il est plutôt difficile en la matière et préfère mettre les cadeaux qu’on lui offre plutôt que de chercher lui-même pendant des heures dans les magasins. Donc, généralement, il met des jeans pat d’ef ou bien des pantalons type sarouel, en haut il préfère les pulls larges et chauds en hiver, tandis qu’il met des tee-shirts légers en été. On le voit très rarement torse nu, Etsu n’aime pas attraper de coup de soleil sur les épaules et le dos.


◦ Pouvoir / Travail (selon les classes) : Etsu arrive à faire sortir l’esprit des choses pour leur donner une forme « matérielle ». Pour être précise, il « invoque » en quelque sorte l’ « âme » des choses qui l’entoure. Bien sûr, ça ne marche que sur les choses vivantes qui ne peuvent se mouvoir ou bien réfléchir par elle-même. Ca ne marche pas sur les animaux, ni sur les humains, puisqu’ils sont déjà indépendants. Donc, si on résume, il peut donner une sorte de forme humaine temporaire à l’ « âme » d’un arbre ou d’une plante. Il peut aussi le faire sur des objets aimés énormément et de façon ininterrompue depuis plus de quinze ans. Si jamais quelqu’un a mit toute son âme (comme dit le proverbe) ou bien a mit toute sa vie à réaliser quelque chose, là aussi, ça marche, même si l’objet n’a été aimé de personne (parce qu’on considère que l’âme de la personne s’est logée dans l’objet après sa mort).
Puis, quand l’ « âme » est invoquée, elle explose de façon plus éblouissante qu’autre chose quand Etsu le lui demande, mais fait tout de même mal si elle se trouve à fleur de peau de quelqu’un. Si Etsu ne lui demande pas d’exploser, elle peut intervenir dans notre monde. Généralement, elle retourne à sa forme première au bout d’une journée.
Les « âmes » invoquées gardent les souvenirs de leur existence de plante ou d’autre chose lorsqu’elles sont invoquées. Elles n’oublient ensuite rien, mais il faut laisser passer une semaine d’intervalle pour « réinvoquer » une « âme » déjà invoquée la semaine passée.
Une « âme » peut aussi choisir de se faire exploser d’elle-même –si elle est suffisamment forte, bien évidemment (par exemple l’ « âme » tirée d’un brin d’herbe ne sera pas aussi forte que celle de l’arbre qui a deux cents ans…).
Les "âmes" possèdent toutes les mêmes caractéristiques de bases : elles peuvent parler et intervenir sur notre monde (déplacer des objets, des choses comme ça). C'est Etsu qui "choisit" leur apparence, en fonction de qui il pense au moment où il "invoque" l'"âme". Je dis choisit, mais généralement, c'est plutôt instinctif. Mais comme on dit "l'habit ne fait pas le moine". L'"âme" peut être tirée d'une chose féminine et avoir une apparence masculine... Tout dépend de la personne à laquelle Etsu pense quand il l'"invoque".
Quand à l'invocation, en fait, il suffit juste qu'Etsu pense à invoquer quelque chose pour que ça se passe. Généralement, il s'amuse à rajouter une phrase, mais c'est juste pour décorer. La seule condition pour que l'"invocation" se passe bien est qu'Etsu ne pense qu'à ça pendant une dizaine de secondes environ. S'il a des doutes sur quelque chose, ou bien qu'il pense à autre chose, ça ne marche pas.


◦ Vision du monde : Etsu voit le monde comme fini. Les hommes ont échoués, il pensait qu’ils avaient un rôle à jouer sur la Terre, comme les autres animaux, mais ce rôle devait être de détruire la Terre. Alors, il s’anime pour faire en sorte que la Terre soit débarrassée de cette espèce détestable le plus vite possible. Comme ça, elle pourra peut-être reprendre le dessus pour accueillir une autre espèce, plus « sympathique » cette fois-ci. Ou bien mourir. Ce n’est pas à lui de décider.


◦ Caractère : ( au moins 200 mots)
Etsu est plutôt sympathique. Si au premier abord il peut passer pour fainéant et volatile, il est en réalité plutôt occupé à vivre comme il l’entend. Il préfère certes passer un week-end en compagnie de Ceres à jouer aux jeux vidéo plutôt que d’aller travailler. Mais en même temps, le travail n’est pas facile. Assez réticent à l’idée de sortir, il préfère emprunter des couloirs extérieurs pour traverser la ville.
Alors qu’il était plutôt naïf et innocent dans son enfance, Etsu a prit conscience des choses et pense qu’elles ne peuvent être améliorées. Ses expériences renforcent ses opinions, surtout envers le gouvernement car il sait que celui-ci chercher à se faire de l’argent plutôt qu’à rafistoler le bateau sur lequel il se trouve et qui est en train de couler. Mais Etsu sait aussi que mettre un autre gouvernement à la place de l’actuel ne mènerait à rien, tous les humains sont pareils. Ils veulent tous se faire du fric, et rien d’autre. Ainsi, il pense que détruire la race entière des humains est le seul moyen de régler le problème, et que la Terre ne s’en portera que mieux.
Et d’après toutes ces théories, Etsu vit en conséquences. Il ne vit qu’avec le minimum, sa chambre et sa console de jeux, et quand il n’a rien à manger, il ne mange rien, ou bien il se fait inviter chez quelqu’un. Il ne s’affole jamais vraiment, sauf quand quelqu’un qu’il aime est en danger, les biens matériels lui sont assez étrangers. D’ailleurs, il n’aime guère les fêtes matérielles comme son anniversaire ou bien noël. Bien qu’on ne les souhaite plus vraiment comme avant, Etsu a toujours quelqu’un de son entourage pour lui offrir un cadeau, ce qui l’énerve au plus au point quand ce n’est pas quelque chose d’utile pour la vie courante.
Cependant, en jeune homme bien éduqué, Etsu ne montre jamais vraiment sa colère. Il est poli avec les dames, et profite souvent de ces dernières grâce à son visage d’ange. D’ailleurs, si l’on peut effectivement penser qu’il n’est qu’un fainéant, c’est parce que sa principale occupation quand il n’est pas en mission, c’est d’escroquer les femmes mariées riches qui ne peuvent se plaindre à la police, étant donné qu’elles ont commis un adultère. C’est d’ailleurs grâce à l’une d’entre elle qu’il a découvert le chewing-gum, et il ne s’en passe plus. C’est pour lui le meilleur moyen de se décontracter, et la musique qu’il peut écouter à n’importe quel moment l’aide encore plus.

◦ Occupation favorite : Vivre, sans se soucier de pourquoi ni comment.


Dernière édition par Etsu Nozomu le Mer 22 Juil - 19:08, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etsu Nozomu
| Neptune * |
avatar

Nombre de messages : 5

• Carte d'identité
• L'amélioration de la planète: • Contre
• Age: 17 ans
• Espace perso:
MessageSujet: Re: Etsu Nozomu - Neptune   Mar 21 Juil - 19:36

✄ ------------------
Histoire

◦ Etsu est né dans une partie bien étrange de la France que peu de gens connaissent : le Poitou-Charentes. Il y a quelques décennies, il s’agissait encore d’un petit coin de verdure, perdu dans l’immensité de la France, coin sans intérêt particulier, sauf pour les agriculteurs. Il n’y avait vraiment là-bas que de la place, du vide, de la prairie, des collines, des forêts, des champs. Autrefois, les hommes étaient vraiment très peu présent là-bas, et même lorsqu’ils s’y trouvaient, l’influence qu’ils avaient sur leur environnement n’aurait jamais mené la Terre là où elle en est si vite si tout le monde s’était comporté comme eux. Mais même si sur le point de vue écologique ils étaient irréprochables, on voyait bien qu’il ne s’agissait là-bas que de paysans, d’hommes donc peu cultivés –voire par du tout- et les plus riches habitaient généralement dans cette région de France pour se cacher de quelques hontes parisiennes. On vivait là-bas assez sottement, dans un univers bon enfant, sans se soucier de savoir si la Terre allait finir comme elle a finit ou pas. Il y avait là-bas comme une sorte de résiliation, comme si les gens qui habitaient cette région verte savaient ce qui allait se passer et qui pourtant ne faisaient rien pour changer. Comme s’ils s’avaient aussi que personne ne suivrait le mouvement, parce que personne n’avait vent de leur existence.
La populace du Poitou-Charentes était moins connue que celle du Tiers-Monde.
Et puis, quand les catastrophes arrivèrent, cette région fut étrangement bénéficiaire. Les glaciers des pôles fondaient, la mer montait, si bien que cette région à une heure et demi de voiture de la mer se retrouva du jour au lendemain les pieds dans l’eau. Bien sûr, la mer était devenue vraiment hostile, mais pour eux qui n’arrivaient plus à faire pousser quoique ce soit dans leurs champs pollués, l’arrivée soudaine d’une activité de pêche les aida beaucoup. Au début, la plupart des poissons étaient toxiques, et beaucoup moururent à cause de cela. Même les plus riches. Ainsi, une sorte de « résistance » s’organisa. On mit les cultures sous serres, et on tentait en vain de faire respirer la planète en plantant des arbres. Mais bon, il s’agissait d’un pou tentant de construire un trois-mâts. C’était impossible. Alors comme le reste du monde, cette région dépéri.
C’est pendant que l’on tentait de fabriquer le trois-mâts qu’Etsu naquit parmi une famille de paysans aisés. Il grandit tout d’abord dans une peur horrible de l’extérieur. Sa sœur aînée, âgée alors de seize ans, était sortie lors d’une pluie acide pour aller chercher Etsu qui s’était perdu dans la ville. Elle l’a recouvert pour qu’il ne soit pas mouillé jusqu’à la fin de l’averse. Elle a duré près de trois heures. Bien évidemment, la jeune fille n’a pas survécut. Depuis, Etsu s’est découvert une passion pour les jeux vidéo, qui ne l’obligent pas à sortir. Compréhensifs, ses parents ne lui demandèrent que très rarement d’aller dehors. Ainsi, Etsu passa les dix premières années de son existence dans sa maison, à jouer à des jeux vidéo.
Passé cet âge, Etsu commença à en avoir assez des jeux. Mais comme il ne voulait toujours pas sortir, il commença à se trouver une autre passion : écouter les adultes. Lui, à travers les vitres de sa maison, voyait le monde d’une façon bien artificielle. La pluie d’acide lui avait montré la réalité, la vraie. Alors, Etsu se mit à espionner les conversations des adultes.
A chaque fois, ils les entendaient dire un soir « C’est fichu… On ne cultive plus rien, les arbres ne poussent pas… On est tous condamnés… », puis, le lendemain « Il paraît que le gouvernement a trouvé un moyen de fertiliser les terres, nous allons bientôt avoir de nouveaux approvisionnements, et ils annoncent du beau temps pour toute la semaine ! » A entendre cela, Etsu ne savait plus vraiment qui croire. Alors, la Terre allait-elle mieux ou pas ?! Le petit garçon n’en savait rien.
Par la suite, cette question trotta dans son esprit. Jour et nuit, nuit et jour, il se demandait si la situation s’améliorait ou pas. Quand il demandait à ses parents, ces derniers répondaient « Mais tout va bien mon chéri, bientôt, nous aurons une maison comme avant les catastrophes, et je pourrais travailler encore plus pour t’acheter d’autres jeux vidéo ! » Etsu n’en croyait pas un mot. Il voyait bien la mine inquiète de ses parents quand les provisions n’arrivaient pas, et puis leur air ravis quand il y avait à manger pour toute la semaine.
Et un soir, Etsu eut une idée. Qui mieux que la Terre elle-même peut savoir si elle va bien ou pas ? Cependant, un problème restait : sortir. Le garçon avait une peur horrible du dehors, et c’était comme si le fantôme de sa sœur venait le voir à la porte lorsqu’il tentait de sortir pour lui dire de rester à l’intérieur et de vivre. Pas comme elle qui était morte dehors.
Mais comme la question restait, imperturbable, il fallait qu’Etsu trouve une réponse. Il prépara sa sortie longtemps. Prit plusieurs cartes, apprit à se servir d’une boussole etc… Et puis le jour fatidique arriva. Etsu sortit. Il avait alors quatorze ans. Ca faisait bien dix ans qu’il n’était pas sorti.
Ce jour-là, il avait prit toutes les précautions possibles et imaginables. Recouvert de trois pulls, et de trois pantalons, il avait mit une casquette, recouverte d’un bonnet de laine épaisse. Il avait l’air ridicule, mais il fallait au moins ça pour vaincre sa peur et le fantôme de sa sœur. Puis, Etsu avança. On lui indiqua la route qui menait à la minuscule forêt du village, qui s’étendait sur cent cinquante mètres carrés environs. Cette dernière était petite, certes, mais elle était la plus lugubre de toutes les forêts. Aucun programmateur n’aurait pu faire aussi peur dans ses jeux vidéo que cette forêt en réalité. Mais Etsu n’avait pas fait tous ces efforts pour repartir à la première frousse venue. Il continua, tremblant, effrayé, à travers les bois. Il en fit bientôt le tour, et le fait qu’elle soit si petite rassura l’enfant. Et, comme il était venu pour chercher une réponse à sa question, il la posa, en espérant que quelqu’un réponde.
« Hé ! Terre, est-ce que tu vas mieux ? »
Et là, ce fut un éblouissement. La première « âme » qu’Etsu n’a jamais invoquée apparut. Il s’agissait du premier arbre présent devant ses yeux. Le garçon ne savait même pas à quelle espèce il appartenait. Effrayante, l’apparition semblait ressembler à sa sœur. Mais c’était peut-être parce qu’à ce moment-là, Etsu pensait au fantôme de sa sœur plus qu’à autre chose.
Cependant, la voix de l’apparition était étrangement calme, et rassurante. Ce n’était pas la voix d’un fantôme. C’était plutôt la voix du bruit des arbres lorsqu’un souffle de vent passe se glisser entre leurs feuilles. Etsu n’en n’avait jamais entendu, mais il sut que la voix de l’apparition était celle d’un arbre. Rassuré par cette douce voix, Etsu écouta ce que l’apparition déclara.
« La Terre est bien vieille, mon petit. Moi-même, je ne suis pas aussi vieux qu’elle, et pourtant, tu sais, je suis déjà très vieux ! Mais ce n’est pas ta question. Est-ce que la Terre va mieux ? Moi, je n’aurais qu’une chose à te dire : La Terre ne peut pas aller plus mal. C’est peut-être donc qu’elle ne peut aller que mieux. Après tout, moi, je n’en sais rien… »
Cette apparition-là était vraiment très étrange, et ses propos n’étaient pas très cohérents. Et puis finalement, Etsu avait l’impression qu’on n’avait pas répondu à sa question. Alors, il la reposa.
« Mon garçon, poser une fois une question, c’est bien. Deux fois de suite ne mène à rien. »
Intrigué, Etsu protesta ; on n’avait pas répondu à sa première question.
« Tu dois t’y connaître, toi, puisque tu puises directement tes forces dans son sous-sol ! »
A cette réplique, l’apparition sembla se mettre dans une fureur noire.
« Et toi, peut-être que tu ne vis pas à ses dépends ! Hurla t-il, les fruits que tu manges, ne viennent-ils pas d’un de mes collègues ?! Et l’air que tu respires est aussi renouvelé par nous autres arbres, certes, mais c’est toi qui en profites ! De même si les poules et les moutons que vous mangez ne mangeaient pas à leur tour quelques verdures, vous seriez bien moins fiers, vous autres humains ! »
Et sur ce, il explosa dans un rayon de lumière. Etsu, abasourdi par la réponse de l’apparition resta tout ébaubit pendant quelques instants, ne sachant réellement comment réagir. Puis, il se pencha sur le sol, et demanda à la sorte d’herbe qui poussait là « Hé ! Est-ce que la Terre va mieux ? » A ce moment-là, il se rappela la réponse de l’apparition, mais se dit que comme il n’avait pas répondu, il avait bien le droit de poser une troisième fois la question.
Et là, comme avec l’apparition, une autre boule de lumière l’assaillit. Mais cette fois, l’apparition était tout de même beaucoup plus petite. Et sa voix était plus fluette. Comme si elle passait son temps au ras du sol, piétinée par quelque animal beaucoup trop lourd pour son corps trop fluet.
Cette fois-ci, on répondit à sa question. Toute la réalité fut étalée aux yeux du petit Etsu, qui plus il écoutait la petite boule de lumière parler, plus il paraissait affolé. A la fin, il ne savait plus vraiment ce qu’il devait faire. Alors, il rentra chez lui, et se remit à jouer à des jeux vidéo.
La vie poursuivit son cours, et Etsu grandit. Ses parents, qui ne voulaient pas qu’il finisse ses jours dans une campagne continuellement menacée par les marées, décidèrent de l’envoyer faire quelques études à Paris. On ne lui demandait pas un niveau supérieur, mais juste quelques bases, et aussi de s’épanouir. Et c’était surtout parce qu’ils s’inquiétaient de voir leur enfant toujours enfermé que les parents d’Etsu décidèrent de l’envoyer dans l’ancienne capitale française.
Le jeune homme, car Etsu avait alors seize ans, s’amusa un peu à Paris. Là-bas, une drôle de dame assez colérique lui proposa d’entrer dans une sorte d’organisation anti-gouvernementale. Comme si elle savait qu’il s’amusait un peu tous les jours à faire vivre tel ou tel objet parce que c’était drôle de mettre un arbre à la place d’un humain. Il regrettait de ne pouvoir faire l’inverse, mais son don ne lui permettait pas.
C’est à Paris, lorsqu’Etsu fit le point sur ses opinions qu’il se rendit compte qu’il n’y avait plus rien à faire. Alors qu’il laissait traîner la demande de la dame colérique, il se rendit compte que le genre humain n’avait plus vraiment d’espérance. Alors que chez lui on tentait d’améliorer les choses en mangeant un mois de salaire pour planter un arbre qui ne survivra sans doute pas à sa première année, à Paris on continuait à rouler en voiture, à regarder la télé et à envoyer des sms. Bien sûr, c’était les riches qui faisaient ce genre de choses, mais Etsu savait que si l’on voulait améliorer les choses, il fallait que tout le monde s’y mette. Et encore…
Alors, se souvenant de la proposition qu’on lui avait faite, il répondit positivement au recrutement qu’on lui avait proposé. Il entra ainsi dans le groupe anti-gouvernemental des Holdens.
Par la suite, Etsu vécut de manière plutôt confortable –enfin pour lui. Il faisait à peu près ce qu’il voulait, sauf quand on lui demandait un service, et puis il avait rencontré Ceres, qui aimait aussi les jeux vidéo, et avec qui il passait pas mal de temps à lui exploser son record.
La vie continua, comme sur un fleuve tranquille…


✄ ------------------
Hors Jeu

◦ Votre surnom : Atheenah
◦ Votre présence sur le forum : Autant que possible, jusqu’à ce que je sois démotivée X_x’ ou bien que mes études me prennent trop de temps. (ce qui risque d’être le cas à la rentrée)
◦ Y a-t-il quelque chose à améliorer (A part le design) : Rien, trop la classe ce forum =D
◦ Le code : Okay ! [Shade]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shade Kuro
| * September | ~ Admin'
avatar

Nombre de messages : 423
Localisation : Je crois que je me suis encore perdu...
Rôle : Je suis un Elu.
Pensée du jour : J'aimerais revoir ma mère un peu plus souvent.

• Carte d'identité
• L'amélioration de la planète: • Pour
• Age: 18 ans
• Espace perso:
MessageSujet: Re: Etsu Nozomu - Neptune   Mar 21 Juil - 22:26

    Coucou !
    Je te souhaite d'abord la bienvenue et te remercie de t'être inscrite =). Tu l'auras vu, nous ne sommes pas beaucoup alors un membre de plus de fait pas de mal <3.

    Soit. J'ai repéré quelques soucis au niveau de ta fiche ^^.

    - Dans ta partie physique (Apparence au premier regard), tu ne dis rien qui puisse vraiment nous aider à le visualiser. Il faudrait d'avantages de détails (et puis il manque 5 mots è_è *BANG*), si tu ne vois pas lesquels, tu peux regarder les autres fiches ; elles sont entre-autre là pour cela. Aussi, tu parles du fait qu'il porte bien son nom, mais la plupart d'entre-nous ne sait pas ce qu'il veut dire, si tu pouvais également en parler... =) (je chipote, je sais u_u)

    - Est-ce qu'il te serait possible d'espacer les différentes parties de ta fiche ? C'est tout collé et difficile à différencier ^^'.

    - Je valide ton pouvoir (original, je l'aime bien).
    Cependant, si j'ai bien compris, il ne marche pas sur les animaux, donc également sur les humains, c'est cela ? Si c'est le cas, il faudrait l'ajouter. Sous quelle forme humaine les âmes sont-elles invoquées ? Un homme, une femme ou même un enfant, j'imagine ? Ha, et la question existentielle : comment les invoque-t-il ? xD

    - Rien à dire pour le caractère, tu as plutôt bien cerner Neptune.

    - Tout va bien au niveau de ton histoire. Mais rassure-moi sur un point, Etsu a bien été à l'école, ne ?

    Je crois que c'est tout pour le moment. Je te laisse en paix xD

    Edit : Ha ! N'oublie pas de mettre un avatar =).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://year-season.superforum.fr
Etsu Nozomu
| Neptune * |
avatar

Nombre de messages : 5

• Carte d'identité
• L'amélioration de la planète: • Contre
• Age: 17 ans
• Espace perso:
MessageSujet: Re: Etsu Nozomu - Neptune   Mer 22 Juil - 19:11

Voilà voilà, je pense avoir tout corrigé... C'est gentil d'avoir posé toutes ces questions au niveau du pouvoir, parce qu'à force de rajouter des détails, c'est vrai que j'en ai oublié les bases >_<'

Pour préciser, oui, Etsu a bien été à l'école. Je pense qu'il a beaucoup séché, mais il sait tout de même lire, écrire et compter (au minimum x:)

Pis pour l'avatar j'attendais qu'on me dise OK pour le personnage, je vais le mettre de suite ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shade Kuro
| * September | ~ Admin'
avatar

Nombre de messages : 423
Localisation : Je crois que je me suis encore perdu...
Rôle : Je suis un Elu.
Pensée du jour : J'aimerais revoir ma mère un peu plus souvent.

• Carte d'identité
• L'amélioration de la planète: • Pour
• Age: 18 ans
• Espace perso:
MessageSujet: Re: Etsu Nozomu - Neptune   Mer 22 Juil - 23:10

    Tout est correct ! Même si la partie physique me laisse assez perplexe, mais je ne vais pas chipoter pour si peu.
    Tu es donc validé !
    Je te mets ton groupe & ton rang de suite (si d'ailleurs tu veux changer celui-ci, il y a un sujet pour, quelques part dans les annonces/post-it du registre XD)

    Bon jeu parmi nous <3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://year-season.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etsu Nozomu - Neptune   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etsu Nozomu - Neptune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La CIDH emet un jugement en faveur d'Yvon Neptune
» Yvon Neptune fè konnen Aristide dwe pwononse li sou kandida lavalas yo o sena
» Fanmi Lavalas mete Yvon Neptune deyo
» Yvon Neptune a-t-il vendu la mêche?
» Qu'est-ce qu'ils ont, nos juges ! Yvon Neptune invité au Palais de Justice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
| °• Year's Season •°  :: - Fiches Validées-
Sauter vers: