- Est-ce que ça nous a blessé de voir notre monde comme ça ?
 
AccueilAccueil  Nos Partenaires  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Le forum ferme. Il reste néanmoins ouvert aux membres pour leur permettre de prendre fiches et RP. Merci à tous <3


Partagez | 
 

 Mais que faites-vous là ? [PV Jupiter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage





MessageSujet: Mais que faites-vous là ? [PV Jupiter]   Mer 10 Juin - 23:43

Ce matin là, Haaken c'était levé assez tôt, non pas qu'il était une de ces personnes fainéantes qui dormaient jusqu'à midi passé mais ce matin, alors qu'il se levait d'ordinaire vers six heure, il s'était levé vers cinq heure et demi. Allez savoir pourquoi il s'était levé aussi tôt, un mauvais pressentiment ? Oui, sa devait ça, encore une farce stupide de Jupiter ? Haaken aurait préféré un problème grave plutôt que de voir cet idiot encore en train de faire le débile. Haaken soupira, il était dans sa salle de bain et finissait de se préparer. Droit comme un i face à sa glace il se regardait d'un air neutre en train de faire son noeud de cravate. Une fois cela fait, il se coiffa rapidement, tira son col de chemise avec deux petits coups secs et esquissa un petit sourire satisfait. Dans son costume noir il avait l'air d'un vrai gentleman et non d'une personne voulant détruire le monde. Haaken éteignit la lumière, sortit de la salle de bain traversa le petit salon et s'arrêta dans le vestibule pour passer sa veste noire. Une nouvelle fois il se regarda dans la glace pour voir si tout était parfait et effectivement tout l'était. Phantom s'apprêta à ouvrir la porte lorsqu'il se souvint d'une chose, il devait changer l'eau de ses fleurs. Effectivement même si le jeune homme voulait la destruction total ou presque de la planète, c'était de la planète que les hommes avaient créée qui devait mourir et non celle d'il y a 4,57 milliards d'années. Cette dernière était pure, équilibrée, un véritable paradis.... Rien que dit penser Haaken s'énerva alors qu'il était d'ordinaire d'un calme inhumaine, il était tellement énervé que le fait de serrer ces poings de toutes ses forces le fit quelque peu saigner. En voyant cela Haaken retourna dans la salle de bain, se lava les mains et retourna dans le petit salon. Il attrapa une bouteille d'eau qui traînait sur le canapé (allez savoir pourquoi elle était là), pris le vase et alla jeter l'eau dans le lavabo puis il versa l'eau de la bouteille dans le vase. Haaken retourna dans le petit salon et posa le vase sur la table, les fleurs allaient pouvoir vivre encore un long moment. A nouveau le jeune homme se dirigea vers la porte pour sortir de ses quartiers.

La porte des Quartiers de Phantom s'ouvre et ce dernier apparaît dans le couloir vide. Il n'y avait rien pour décorer les murs, c'était vide, cela représentait bien les idées des Holdens et des Anti-Gouvernement. Non pas qu'ils n'avaient pas d'idéaux, mais ils avaient plus envie de néant, bref de la fin. Phantom ferma sa porte sans briser le silence qui était maître ici, on aurait presque pu entendre la respiration de Phantom si celui-ci n'avait pas une respiration inaudible. Phantom eut à peine le temps de fermer la porte de son quartier qu'il sentit comme une présence et cette présence il la connaissait bien, c'était Jupiter. Phantom était déjà exaspéré rien que de savoir qu'il s'agissait de Jupiter mais cette fois il était aussi énervé. Les Holdens n'avait rien à faire ici, personne à part Troy et lui n'avait le droit de venir sauf peut être les gardes qui étaient censés, oui censés parce que Jupiter avait réussit à passer, surveiller cet endroit et même eux lorsqu'ils voyaient Troy ou Haaken passer longeaient le mur histoire de se faire tout petit. On les voyaient juste faire une rapide salut de la main ou de la tête. Ils avaient sans doute peur d'offenser ces deux là en les approchant de trop près, comme s'ils les défiaient ou les méprisaient. Haaken lui trouvait cela agréable que ses soldats lui montrent un tel respect mais aussi qu'ils aient peur de lui; ils n'en n'étaient que plus obéissant. Bref cela ne changeait pas le fait que Jupiter se trouvait ici et que les gardes qui auraient dû surveiller la zone allait avoir un sérieux problème. Haaken poussa un léger soupir, il savait que Jupiter lisait les sentiments des gens mais il n'avait rien à cacher, au contraire, il tendait ses sentiments à Jupiter, s'était une façon de lui montrer qu'il était plus fort que lui en disant "Regardes, je te montre toutes mes émotions, je n'ai rien à cacher, tu ne peux rien faire contre moi.". De cette manière Jupiter ne pouvait pas le prendre de court, il avait donc un train d'avance sur celui qui d'habitude en avait toujours un sur les autres.


"Jupiter, ce n'est pas la peine de vous cacher je sais que vous êtes là."

Phantom était toujours face à sa porte d'appartement. Il se retourna lentement en ayant fini de parler, sa voix était calme comme à son habitude, elle glaçait presque le sang tellement elle était neutre et froide. Haaken avança légèrement pour se retrouver au milieu du couloir, il regarda en direction d'où semblait provenir la "présence" de Jupiter. Il n'avait pas de pouvoir donc il ne pouvait pas savoir s'il était vraiment là, mais c'était son intuition qui lui disait que le boute-en-train ne pouvait être que là. Haaken était comme munis d'un radar à sottise et Jupiter en était rempli. Si on le comparait à un récipient on pouvait même dire que la bêtise débordait. Décidément, rien que d'imaginer cela Haaken était exaspéré, Jupiter avait vraiment un don, rien que de penser à lui Haaken était exaspéré. Phantom attendait donc que Jupiter ose se montrer ce qu'il fera sûrement avec son sourire et en sortant une blague vaseuse ce qui allait énerver encore plus Haaken qui allait ensuite passer un savon aux gardes qui en prendront pour leur grade et pour celui de Jupiter. Cet Holden était définitivement un cas désespéré, heureusement que sa haine était grande, cela relevait le niveau. Toujours au milieu du couloir, Phantom fini par avancer d'un pas lent dans le couloir en direction de la supposée position de Jupiter. Le pas de Phantom résonnait dans le couloir ce qui ne rajoutait pas vraiment de la gaieté mais plutôt un brin de frayeur. Entendre des bruit de pas d'un homme habillé de manière sombre, marchant avec élégance et affichant un visage de glace n'était franchement pas rassurant. On aurait presque dit un film d'horreur s'il avait eu un chandelier à la main et une hachette dans l'autre, mais ne nous égarons pas trop ce n'était pas du tout le genre d'Haaken, quoique ?

"Vous voilà, j'espère que vous avez une bonne excuse car je dois vous rappeler que vous n'avez strictement rien à faire ici et qu'il m'est très désagréable de vous rencontrer d'aussitôt matin. Contrairement à vous je ne passe pas mes journées à faire le pitre, j'ai du travail, alors faites vite et c'est uniquement dans votre intérêt que je dis cela."

Phantom avait continué sur quelques mètres avant de voir Jupiter, il n'avait nullement envie de s'approcher de ce dernier, il s'arrêta donc à une distance bien calculée comme ça il pourrait esquiver tout projectile et tout autre objet-non-identifié provenant du grand farceur. D'entrée de jeu Haaken lui avait dit ce qu'il pensait, il prenait donc un train d'avance sur son interlocuteur qui allait sûrement répondre par une blague quelque peu douteuse, comme à chaque fois que les deux hommes se croisaient en somme. C'était une véritable bataille psychologique qui s'engageait à chacune de leur rencontre même si Phantom ne considérait en rien Jupiter à une sorte de rival ou un ennemie, il n'allait pas rester là à regarder ce clown faire tout ce qu'il voulait. Toujours aussi droit et ce tenant d'une manière toujours aussi élégante Haaken attendit la réponse de Jupiter qui n'allait sûrement pas ce faire attendre très longtemps. Le fondateur des Holdens était déjà prêt à répondre à son interlocuteur, de si bon matin il y allait avoir du bruit dans le couloir habituellement si vide et calme.



Correction demain je suis trop fatiguée là,
voilà ce qui arrive quand on écrit direct le RP sur le forum
et qu'on veut pas de l'aide de Word x3
-> On a la flemme de relire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





• Carte d'identité
• L'amélioration de la planète: • Contre
• Age: 22 ans
• Espace perso:

MessageSujet: Re: Mais que faites-vous là ? [PV Jupiter]   Jeu 11 Juin - 17:23

Jonathan fut réveillé tôt, trop tôt. Sa nuit dura à peine quelque heures, l'esprit tracassé, il avait besoin de faire une farce, une immense farce. Il se mit donc au boulot dès les petites heures du matin, choisissant Phantom comme cible. Il adorait faire des farces à Phantom, il était coriace à avoir et cela le faisait s'entrainer d'une certaine façon. De plus, il était l'un des rares à ne pas tenter de cacher ses sentiments à Jonathan, les mettant au premier plan. Phantom savait bien qu'il prenait l'avantage ainsi, mais il ne l'aurait pas cette fois. Jonathan avait comprit le truc et il comptait bien l'avoir cette fois.

La première chose à effectuer était de distraire les gardes afin d'entrer dans le couloir menant aux quartiers de Phantom. Connaissant déjà par cœur les gardes, même si Phantom devait les changer régulièrement, faute de leur incompétence. N'allait pas croire que Phantom engageait des imbéciles, ils n'étaient juste pas du calibre du talent de Jonathan. Les premiers gardes avaient été les plus naïf, Jonathan n'avait eu qu'à utiliser un truc d'antan, d'avant la naissance de ce qu'appelait les chrétiens, Jésus. Il avait
simplement lancé une balle rebondissant de l'autre coté d'ou il était pour que les gardes observent attentivement dans cette direction. Il les avait assommés par la suite d'une simple pression dans une cavité de leur épaule.


Soit disant, les gardes étaient devenus plus compétant maintenant et Jonathan devait faire de plus en plus attention pour ne pas être prit. Il commença donc, jetant un hologramme devant les 2 gardes qui patrouillaient le couloir.
Ceux-ci connaissaient déjà le truc et ignorèrent l'hologramme. Ce fut leur erreur. Par la suite, 2 bombonnes de gaz s'enclenchèrent au passage de chacun des gardes (chacun de leur côtés) et ils tombèrent inconscient sur le sol. Ces gardes furent les plus coriaces que Jonathan eu à contourner. En effet il dut se prendre d'avance la veille pour installer à l'insu de la patrouille de jour les bombonnes de gaz. Ceci lui avait été particulièrement complexe, ayant les
autres holdens ainsi qu'une patrouille renforcée qui était présente dans les environs.


Jonathan était donc maintenant passé, il commença l'installation de sa fameuse farce destinée à Phantom. Celui-ci n'allait pas tardé à sortir, la montre de Jonathan affichant déjà 5h. Il eut fini peu avant 5h30, heure ou il
entendit du bruit dans l'appartement de Phantom, celui-ci s'étant levé plus tôt. Il n'aurait pas eu le temps de se cacher si celui eu ouvert la porte au premier instant, mais il ne le fit pas. Bref, Jonathan était donc maître du couloir lorsque Phantom sorti, même s'il le senti déjà le dos tourné.


"-Jupiter, ce n'est pas la peine de vous cacher je sais que vous êtes là."
-Phantom, je ne suis pas caché, voyons donc. Je cherche tout simplement les toilettes. Et vos gardes n'ont même pas daigné me donner la réponse, comme toujours. Vous ne pouvez pas en engager certains qui auraient le don de la parole?

Phantom se déplaça, en direction de Jonathan, du moins, de l'endroit ou il croyait qu'il était. En effet, lorsqu'il arriva face au coin du mur qui permettait une éventuelle cachette, il ne trouva rien. Simplement une rose placée sur le sol. Phantom hésita quelques instants pour examiner la rose. Il pensa qu'il s'agissait d’un piège de Jonathan, mais il ne savait pas de quoi. Il n'osa pas la toucher, et préféra observer les alentours pour trouver Jonathan. Il trouva Jonathan, caché au plafond, se tenant difficilement aux murs glissants.
-Vous voilà, j'espère que vous avez une bonne excuse car je dois
vous rappeler que vous n'avez strictement rien à faire ici et
qu'il m'est très désagréable de vous rencontrer d'aussitôt matin.
Contrairement à vous je ne passe pas mes journées à faire le pitre, j'ai du travail, alors faites vite et c'est uniquement dans votre intérêt que je dis cela.

-Faire vite? Mais mon cher Phantom, c'est déjà commencé,
et si j'étais vous, je me déplacerais de 30centimètres sur la gauche. Ou sur la droite, je ne sais plus où j'ai mit mon piège. Mince alors.

Jonathan observait attentivement Phantom, utilisant son don pour savoir vers quelle direction il allait aller. Il comprit qu'il redoutait les paroles de Jonathan et qu'il allé reculer. Il attendit donc que celui-ci recule légèrement pour activer une petite fontaine d'eau glaciale, qui trempa au complet Phantom.
-Je vous l'avais dit, 30 centimètres à gauche ou à droite... Vous ne me faites jamais confiance cou'donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Mais que faites-vous là ? [PV Jupiter]   Jeu 11 Juin - 18:14

Phantom qui venait de sortir de sa chambre et qui avait attendu quelques instants avant de parler fini par engager la discussion avec Jupiter qui ne manqua pas de répondre aussitôt d'une manière blagueuse comme l'avait prévu Haaken. Il ne devait plus être loin de six heure maintenant et six heure pour rencontrer Jupiter et ses farces c'était tôt, trop tôt même. Si il y a une chose qui était sacrée pour Phantom c'était bien sa matinée. Ce n'était pas pour rien qu'il s'enfermait dans son bureau à remplir documents sur documents en buvant tranquillement son café sans que personne ne le dérange. Tout le monde avait fini par apprendre à ses dépends ou à ceux des autres qu'il ne fallait surtout pas déranger Phantom avant treize heure trente sauf si vraiment il s'agissait d'un cas extrême de force majeur et même là, il fallait faire très attention à ne pas dire un mot de travers et avec Phantom il était facile d'en dire un. Si vous voulez savoir pourquoi Phantom ne supportait pas voir une seule personne le matin c'était tout simplement à cause de sa naissance et oui, Haaken est né à treize heure trente vous allez sûrement penser que c'est stupide mais tout ce qui vient avant l'heure de sa naissance lui rappelle son frère et ça c'est une chose qu'il ne supportait vraiment pas. Jamais il ne fallait prononcer le nom de son frère qui avait osé le trahir. Phantom pris donc la parole et juste après Jupiter enchaîna

"Phantom, je ne suis pas caché, voyons donc. Je cherche tout simplement les toilettes. Et vos gardes n'ont même pas daigné me donner la réponse, comme toujours. Vous ne pouvez pas en engager certains qui auraient le don de la parole?"

Il ne se cachait pas ? Il pensait vraiment que Haaken allait le croire ? On ne s'accroche pas au plafond lorsque l'on veut juste aller aux toilettes et de toute manière des toilettes il y en avait aux autres étages accessible aux Holdens. Ce qu'il voulait c'était faire une blague à Phantom et ça il l'avait compris avant même de voir Jupiter. Jupiter n'avait pas l'intention de rentrer dans son jeu, il allait parler un instant dans le jeu de Jupiter puis il allait s'éclipser pour accomplir toutes la paperasses que son rang lui imposait de remplir tous les jours. En tout cas cette fois encore les gardes avaient été inutiles, il n'était pas rare que Jupiter vienne dans les couloirs pour faire des farces mais cette fois là Phantom sentait que ça allait dépasser les limites qu'il pourrait supporter. Une intuition qui, si elle se confirmait allait vraiment vraiment causer des ennuies à Jupiter, aux autres Holdens ainsi qu'aux gardes et pourquoi pas même aux scientifiques qui eux n'avaient rien demandé à personne. Déjà que Phantom était surchargé de travail, les blagues de mauvais goûts de Jupiter lui en rajoutaient encore plus. Changer les gardes, ect ect, c'était vraiment usant et Phantom avait l'impression de prendre dix ans d'âge à chaque blague qu'il devait subir. Phantom avança de quelques mètre vers la direction d'où semblait provenir là vois de Jupiter mais Jupiter ne se trouvait en fait pas à l'endroit qu'espérait Phantom non, à la place où aurait dû se trouver ce joyeux luron il y avait une rose. Une très joli rose rouge d'ailleurs mais cela sentait le piège, Phantom ne pensait nullement que la rose était en elle même un piège mais c'est plutôt l'enchaînement de choses qui faisait peur à Phantom. Le jeune homme s'attendait à recevoir un verre d'eau, ou même un seau d'eau c'était facile à prévoir que pouvait-il faire d'autre ? Phantom regarda rapidement à gauche et à droite, rien, à tout hasard il regarda au plafond et il vit Jupiter qui essayait de resté suspendu en l'air d'une manière presque pitoyable. Cela ne changeait pas trop le personnage de toute façon. Il fallait bien continuer le déroulement de la blague de Jupiter, Phantom repris donc la parole un peu sceptique. Haaken fit une mini-morale à Jupiter qui de toute façon n'avait servi à rien puisque Jupiter rebondis aussitôt sur cette pseudo-morale pour continuer sa blague.

"Faire vite? Mais mon cher Phantom, c'est déjà commencé,
et si j'étais vous, je me déplacerais de 30 centimètres sur la gauche. Ou sur la droite, je ne sais plus où j'ai mit mon piège. Mince alors."


A nouveau Phantom ne répondis pas, il n'avait pas besoin de parler, Jupiter savait pertinemment qu'il était agacé et même plus qu'agacé. Alors il avait un piège d'eau glacée... Cela demandait réflexion, heureusement Phantom était une personne intelligente qui s'adaptait très vite aux situations embarrassantes ou incongrues. Aussi après juste quelques secondes de réflexion il compris vite qu'il n'allait pas pouvoir échapper au piège de Jupiter, ce serait la première fois qu'il ne pourrait pas y échapper mais il n'allait pas se laisser faire de la sorte, il n'allait sûrement pas tomber seul. Phantom ne bougea pas ou du moins presque pas, il se contenta de prendre appuie sur sa jambe gauche comme s'il allait sauter. A peine eut-il le temps de se placer de cette manière qu'il pu voir Jupiter activer quatre piège simultanément, rien que de penser à l'eau froide qui allait bientôt recouvrir son corps il en avait des frissons de plus, son costume n'allait sûrement pas aimer et cela ne faisait pas rire Phantom de perdre un costume aussi beau mais surtout aussi coûteux car le jeune homme était très soucieux de l'apparence. Certaines personnes qui ne le connaissaient pas et qui n'avait de lui qu'une description aurait pu croire qu'il était "pédé" comme le disait vulgairement ces même personnes. Oui car le jeune homme est on peu le dire un homme de goût, littérature, musique, art bref des trucs de gais comme le disaient des gens qu'on ne citera pas sauf qu'Haaken ne l'était en rien (en tout cas pas que l'on sache), mieux vaut ne pas se fier aux apparences.

Jupiter était donc en train de lancer la phase finale de sa blague diabolique lorsqu'en prenant appui sur sa jambe gauche Haaken sauta et comme le plafond n'était pas à une hauteur exorbitante il essaya de s'accrocher à un vêtement de Jupiter qui était amble. Jupiter qui avait dû mal allait tomber avec Phantom sous les jets d'eau froide si ce dernier arrivait à l'attraper ce qu'il allait sûrement faire, il avait tout prévu et Jupiter ne si attendait pas. Et puis de toute façon s'il essayait d'échapper à la saisie de Phantom les parois étant si glissante et lisses qu'il finirait tout de même par tomber sous les jets; A moins qu'il n'y ait un miracle les deux jeunes hommes étaient condamnés à être trempés jusqu'aux os.

Les jets d'eau s'activèrent mouillant d'abord le bassin de Phantom puisque celui-ci avait sauté pour attraper Jupiter. Il était rare que Phantom agisse d'une manière offensive, d'ordinaire il se contentait de se servir de son intelligence ou d'un autre Holden qui se ferait une joie de faire un petit combat. Cette attaque était donc vraiment plus qu'une attaque surprise car en rien Jupiter aurait pu s'attendre à cela du fondateur des Holdens. Haaken retomba sur les fesses et se fit mouillé au passa, il pataugeait presque dans une grande flaque d'eau froide. Assis sur les fesses, les jambes légèrement repliées comme n'importe qu'elle personne allongée le ferait et le dos touchait au trois quart le sol ou plutôt la flaque. Haaken avait la tête légèrement relevée mais ses yeux étaient fermés pour ne pas se prendre de l'eau qui continuait à jaillir. Aussi il ne pouvait pas voir si Jupiter était tombé avec lui, Haaken savait juste qu'il avait touché le pantalon du Holden mais il ne se souvenait plus s'il l'avait agrippé assez fort pour faire perdre l'équilibre à son interlocuteur qui s'était transformé en une sorte d'assaillant. Phantom se passa a main droite dans les cheveux pour reprendre un peu ses esprits, il n'était pas un valeureux guerriers comme dans les mangas qui même en se prenant plusieurs colonnes pour murs arrivaient à retomber sur leurs pieds non, l'eau l'avait fait glissé et sa tête c'était légèrement cognée contre le sol. Phantom avait donc perdu connaissance quelques micro-secondes rien de grave mais juste assez pour ne plus se souvenirs si Jupiter était tombé avec lui. Phantom ne voulait et n'arrivait pas vraiment à ouvrir les yeux, il était encore un peu sonné. Ce qui était sûr c'est que tout était calme maintenant que l'eau c'était arrêtée, mais une chose le chiffonnait, il avait comme un poids sur l'estomac, comme si quelqu'un était assit sur son ventre... Ils n'étaient que deux dans ce couloirs, lui et Jupiter... Phantom n'avait plus du tout envie d'ouvrir les yeux car si ses hypothèses s'avéraient exactes il n'allait pas apprécier et Jupiter allait immédiatement avec une blague du genre "Et bien alors ? Tu m'avais jamais dis que tu voulais me servir de siège." Phantom appréhendait et il avait de quoi...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





• Carte d'identité
• L'amélioration de la planète: • Contre
• Age: 22 ans
• Espace perso:

MessageSujet: Re: Mais que faites-vous là ? [PV Jupiter]   Ven 12 Juin - 17:48

Jonathan n'avait pas prévu le mouvement de Phantom,
lui qui n'avait jamais résisté à une de ses blagues, cherchant toujours la
sortie possible. Malheureusement, cette fois, il n'y en avait aucune et Phantom
avait décidé d'attaquer plutôt que de rester passif. Jonathan se colla le plus
possible près du mur, essayant d'esquiver Phantom le plus possible. Celui-ci
arriva à attraper le pantalon et sa cuisse, le faisant glisser sur le mur qui
se mouillait peu à peu. Il tomba sur Phantom qui n'avait pas réussi à tomber
sur ses pattes, mais plutôt à faire une piètre figure acrobatique. Le choc fut
assez doux, Jonathan usant de ses mains pour amortir le choc.

Celles-ci se placèrent chacune d'un côté de la tête de Phantom, collant les 2
corps masculins. Jonathan observa les yeux clos de Phantom, qui n'osait pas
ouvrir et se décidé à ouvrir la parole, histoire d'embellir la situation d'une
bonne blague vaseuse.

-
Mais dit moi Phantom, si tu voulais qu'on soit collé l'un sur l'autre. Tu
aurais pu me le demander gentiment, tu sais.
Aussi, me caresser la cuisse, tu ne trouves pas cela un peu tôt. Moi aussi je
t'aime bien, mais de là à être en couple avec toi...

Jonathan se releva, laissant Phantom digérer l'humiliation qu'il venait de
subir. Il sortit un verre de plastique ou il place un sachet de thé. Allez
savoir pourquoi il avait envie de thé à ce moment précis.
Soit disant, il activa un des jets d'eau glacée et empli son verre de cette
eau. Il arrêta le jet après avoir rempli son verre et touilla l'eau avec son
index, faisant ainsi un thé glacé. Il retourna près de Phantom, s'installant
près de lui, pour renforcer le climat de honte qui s'abattait sur Phantom et
reprit la parole.

-
Thé glace, mon petit Phantom. Tu en veux un aussi, chéri?

Jonathan avait réussi sa blague, et la situation dans laquelle était rendu
Phantom l'avantageait encore plus. Il lisait l'exaspération de Phantom, qui
devait probablement penser à une correction majeure pour l'Holden. Jonathan
s'en doutait déjà, mais il n'avait pas dit son dernier mot et trouvait déjà le
moyen de s'en sortir face aux paroles que Phantom allait lui dire sous peu.



Pour une fois, les règles de vie "humaines" allaient
le faire profiter, même si d'habitude elle le désavantageait, son dos n'étant
pas très "éthique". Jamais il n'avait pensé avoir à se servir de
cela, mais sachant la situation des plus graves, il préférait prévoir le pire
et ainsi pouvoir s'adapter à toute tentative de reprise de pouvoir de Phantom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Mais que faites-vous là ? [PV Jupiter]   Ven 12 Juin - 18:52

Phantom était assis sur les fesses, les jambes légèrement repliées comme n'importe qu'elle personne allongée le ferait et le dos touchant au trois quart le sol ou plutôt la flaque d'eau gelée qu'avait si gentiment répandu Jupiter. Haaken avait la tête légèrement relevée mais ses yeux étaient fermés, il appréhendait ce qu'il allait voir mais il fallait bien les ouvrir un jour alors avec un élan de courage, il ouvrit lentement les yeux. Pendant les premières secondes où il ouvrit les yeux il voyait flou, sûrement une conséquence dû au choc de sa chut mais tout redevint vite à la normal enfin pas tout à fait à la normal puisque lorsqu'il ouvrit les yeux il pu distinguer à son grand malheur que Jupiter était belle et bien sûr lui. Cependant c'était bien pire que ce qu'avait pu imaginer Phantom. Lui voyait juste Jupiter assis sur son ventre et rien de plus alors que là, Jupier était non seulement assis sur lui mais en plus ses deux mains étaient appuyées sur le sol à côté de la tête de Phantom et pour couronner le tout, Jupiter avait le visage quasi collé au sien. C'était presque -enfin pour les personnes ayant des attirances homosexuelles- érotiques, leurs deux corps mouillés collés l'un à l'autre, le souffle chaud de Jupiter sur son visage et surtout cette position. C'était vraiment gênant d'autant que Jupiter n'allait pas se gêner pour sortir une blague déplacée et en plus il se trouvait sous Jupiter ce qui en faisait dans un couple normal la personne dominée et si Phantom avait bien horreur d'une chose c'était d'être dominé... Pour lui dominé revenait à dire que l'on doutait de ses capacités et qu'il était donc un incapable. Un traumatisme d'enfance ? Possible mais rien n'est confirmé.

"Mais dit moi Phantom, si tu voulais qu'on soit collé l'un sur l'autre. Tu
aurais pu me le demander gentiment, tu sais.
Aussi, me caresser la cuisse, tu ne trouves pas cela un peu tôt. Moi aussi je
t'aime bien, mais de là à être en couple avec toi..."


Voilà la remarque de Jupiter était dite. Il venait d'enfoncer le couteau encore plus loin dans la plaie qu'avait ouverte l'humiliation que Phantom venait d'avoir. Heureusement personne n'avait vu ce qu'il venait de se passer mais il ne fallait pas crier "victoire" trop vite puisqu'il était fort possible que Jupiter ait filmé la scène avec une caméra dissimulée dans le couloir. Enfin s'il avait une caméra et s'il avait vraiment filmé la scène pour la montrer aux autres Jupiter allait être déçu puisque Phantom où surtout les lieux qui entouraient les quartiers des Officiers étaient pleins de ressources cachées que personne ne connaissait hormis Troy, Phantom et les techniciens qui avaient participé aux projets mais ceux-là n'allait poser aucun problème. Effectivement ces derniers avaient eu un petit incident alors qu'ils prenaient tous en même temps un ascenseur. il était rare qu'un ascenseur s'écrase dans la base, pour dire vrai c'était la seule et unique fois où un tel accident avait eu lui, les techniciens n'avaient vraiment pas eu de chance. Victoire aussi c'était vite dit, même s'il n'avait rien à craindre d'un éventuel film, Jupiter avait sûrement d'autres atouts dans sa manche tout comme Phantom. Quoi qu'il en soit l'Holden s'était relevé sûrement pour laisser le temps à Phantom de digérer cette humiliation mais il ne s'attendait sûrement pas à ce que Phantom réplique aussitôt.

"Que dites vous là ? Je n'ai fait que vous effleurer la jambe et vous m'avez sautez dessus. Il ne faut pas avoir honte de vos penchants sexuels voyons mais je me vois dans le regret de décliner votre proposition."

Et paf direct dans les gencives du petit Jupiter. Phantom esquissait un sourire satisfait, cela lui sauvait légèrement la mise avant que Jupiter puisse trouver à redire ou à refaire autre chose. Phantom en profita donc pour se relever. Ce n'était pas très agréable d'être dans un costume trempé, de plus, c'était bien lourd à porter. Il déboutonna donc sa veste et l'enleva élégamment puis il jeta cette dernière dans un coin du couloir qui n'avait pas été touchée par la petite inondation. Les deux hommes étaient trempés jusqu'aux os et on aurait presque dit qu'il venait de se prendre une violente pluie si cette dernière n'avait pas été acide. Phantom aurait bien aimé recevoir autant d'eau venant de la pluie, la vraie pas celle qui déchirait et brûlait la chair. Une petite pensée mélancolique et détestable envahis Phantom, c'était de la faute des hommes s'ils ne pouvaient pas connaître cette sensation de recevoir des gouttes de pluie sur le visage. Phantom pensa alors qu'il était temps de réunir tous les Holdens et Troy pour une réunion générale la deuxième depuis que le groupe avait été créé. La première avait juste été le "bienvenu" de Phantom qui avait expliqué aux Holdens récupérés à Troy ce qui allait se passer désormais et la deuxième qui aura bientôt lieu sera celle qui lancera le début de la fin des hommes. Phantom s'apprêta à dire qu'il étant temps d'arrêter de jouer à Jupiter mais celui-ci était occupé à faire sa blague et il empêcha Phantom de parler en lui coupant presque la parole.

"Thé glace, mon petit Phantom. Tu en veux un aussi, chéri?
- Avec plaisir."

Il remettait ça ? Phantom poussa un petit soupir exaspéré. La réunion sera pour plus tard. Phantom répondu donc à Jupiter qui avait sortit un gobelet en plastique ainsi qu'un sachet de thé d'il ne savait où puis il s'était dirigé vers l'un des jets d'eau qui avait il y a quelques minutes aspergé d'eau froides les deux jeunes hommes. Jupiter rempli le verre d'eau froide et à l'aide de son index mélangea l'eau et le thé. Un magnifique thé glacé était prêt. Phantom qui jouait le jeu même s'il restait sur ses gardes en cas de peut être futures attaques se saisit du gobelet en plastique jeta un rapide coup d'oeil sur le gobelet et le thé et garda à la main se dernier sans le boire. Phantom avait accepté par pure politesse et après la douche qu'il venait de prendre il n'avait pas vraiment soif, il se contenta donc de garder le verre dans sa main gauche. Phantom attendit quelques minutes pour voir si Jupiter avait l'intention de dire ou faire autre chose de soit disant divertissant puis d'une voix neutre mais où l'on pouvait sentir une pointe d'énervement il s'exprima:

"Bien maintenant que vous avez terminé votre blague, je me dois de vous dire qu'il est préférable pour vous de quitter immédiatement les lieux. Il vous serait fort désagréable de me voir en colère et si vous tenez encore un peu à la vie et bien disparaissez de ma vue. Si vous refusez, je me ferais une joie de vous faire comprendre d'une manière peu orthodoxe le respect que vous me devez. Ai-je été assez clair ? Ou vous tenez absolument à souffrir ?"

Sur ces mots Phantom serra légèrement le gobelet. Enfin légèrement c'était vite dit puisqu'on pouvait voir le thé s'écouler sur le sol encore inondé d'eau. Phantom n'avait plus qu'à attendre la réaction de Jupiter qui allait à coup sûr être une provocation à laquelle Phantom avait déjà réfléchit et à laquelle il avait déjà trouvé une bonne punition. Il aimait l'eau gelée ? Il n'allait pas être déçu. Phantom lui préparait un bon petit rafraîchissement fait maison histoire de lui remettre les idées en place ainsi il aura la tête plus fraîche. Phantom était toujours aussi droit malgré le fait qu'il ai subit cette humiliation qu'il avait assez bien tourné en sa faveur. En tout cas il avait pu se protéger et entraîner lui Jupiter dans sa perte. Haaken avait bien compris que cette fois là, Jupiter avait prévu d'aller jusqu'au bout même si pour cela il devait en subir les conséquences et c'est pour cela qu'Haaken n'avait pas l'intention de lui faire de cadeaux. Il s'était toujours contenté de resté stoïque mais pas cette fois, Jupiter était allé trop loin en rentrant dans cette zone interdite si l'on peut dire, Haaken n'avait pas l'intention de laisser s'échapper Jupiter en ayant fait une bonne blague. Non, Jupiter allait lui aussi tomber dans sa blague avec Haaken et il allait se prendre un sacré savon juste après. Phantom avait beau être une personne très calme, ce n'était pas pour autant qu'il fallait le prendre pour un pigeon. Jupiter allait se mordre les doigts d'avoir été aussi loin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





• Carte d'identité
• L'amélioration de la planète: • Contre
• Age: 22 ans
• Espace perso:

MessageSujet: Re: Mais que faites-vous là ? [PV Jupiter]   Sam 13 Juin - 16:23

Il avait osé. Osé lui prendre son propre verre de thé
glacé. Jupiter commençait à être énervé de s'être fait voler son thé matinal
par Phantom et voulait lui faire payer. Fini les blagues vaseuses, il fallait
frapper fort. De plus, Phantom insinué que c'était lui qui avait sauté sur son
corps, par exprès.


-Moi, avoir des penchants pour les hommes? Mais voyons, mon cher Phantom.
Vous savez bien que, tout comme vous, j'ai un faible pour Terra. D'ailleurs,
dois-je lui dire que vous l'aimez secrètement, ou vous le ferez de votre propre
initiative. Il ne faut pas faire attendre les dames vous savez.


Jupiter fit un clin d'œil en direction de Phantom pour enfoncer une 2ème
lame dans Phantom. Malgré tout, il n'avait pas fini et allait la tourne dans la
plaie.

Il plaça ses lèvres près d'une oreille de Phantom et lui chuchota.

-Bonnes proportions, sensible, qui n'en tomberais pas amoureux? N'est-ce
pas Phantom. Peut-être est-ce là la faille du grand fondateur, une de ses
propres sbires. Héhéhé.

Jonathan se recula, puis s'assit en tailleur, face à Phantom. Il s'attendait
à une réplique de sa part et l'attendait de pied ferme. Il pouvait bien dire à
Terra les "sentiments" qui lui-même ressentait, elle n'en croirait
pas un mot, ses blagues précédentes le protégeaient.

Un léger silence se marqua et Phantom reprit la parole, sur un ton neutre, mais
Jonathan entendit clairement qu'il y avait de l'énervement, il le sentait. Il
voyait la haine qui habitait désormais Phantom. Non pas la haine constante
envers la race humaine, mais plutôt pour Jonathan. D'ailleurs Jupiter en
souriait, il adorait voir Phantom en colère, même si souvent il maudissait sa
blague lors de sa punition.

"Bien maintenant
que vous avez terminé votre blague, je me dois de vous dire qu'il est préférable
pour vous de quitter immédiatement les lieux. Il vous serait fort désagréable
de me voir en colère et si vous tenez encore un peu à la vie et bien
disparaissez de ma vue. Si vous refusez, je me ferais une joie de vous faire
comprendre d'une manière peu orthodoxe le respect que vous me devez. Ai-je été
assez clair ? Ou vous tenez absolument à souffrir ?"

-Partir maintenant?
Alors que je commence seulement à m'amuser?

Aussi, j'attends avec impatience votre menace peu "orthodoxe". J'ai toujours voulu expérimenter le sadomasochisme. De
plus, qui a dit que je ne vous respectais pas? On n'a plus le droit de rire
maintenant?

Jupiter fonçait droit dans un mur, il le savait bien,
mais le point de non-retour était déjà passé depuis qu'il avait actionné son
piège. Il ne pouvait plus reculer et avait choisi de foncer tête baissée pour
essayer de déstabiliser Phantom, même si celui-ci savait bien qu'il n'allait
pas partir.


Le duel qu’avaient entamé Phantom et Jonathan commençait à
prendre fin et aucun vainqueur ne se serait prononcé encore une fois. Phantom
serait comme toujours plus exaspéré qu'autre chose et Jonathan finirais avec
une punition exemplaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Mais que faites-vous là ? [PV Jupiter]   Sam 13 Juin - 17:13

Bien bien, Jupiter n'avait pas apprécié que Phantom lui prenne le thé des mains et c'était excellent. C'était une manière de dire "Et bien ? Tu ne sais faire que ça ?". Il fallait comprendre mais Jupiter avait reçu le message et il n'allait sûrement pas se gêner pour renvoyer l'ascenseur à Phantom. Bien qu'on aurait pu penser le contraire, Phantom ne s'amusait pas du tout, enfin qui aurait pu imaginer qu'il s'amusait ? Phantom ne s'amusait jamais, c'était d'ailleurs pour cette raison que Jupiter le harcelait lui, la hiérarchie devait aussi jouer un rôle la dedans. Jupiter voulait montrer qu'il n'avait pas peur de la personne la plus puissante du "clan". C'était culotté, très culotté, surtout lorsqu'on connaissait le caractère de Phantom. Pas même Troy n'osait contre dire ou avoir un quelconque manque de respect envers Phantom. Si Troy avait un truc à dire il le disait, certes la voix complètement effacée et avec énormément de chance de se faire fusillé du regard par Phantom mais c'était son rôle de "bras droit". Quoi qu'il en soit, plus Phantom restait dans ce couloir avec Jupiter, plus il était exaspéré énervé et sur le point de commettre un meurtre. Jupiter s'approcha de Phantom à une distance vraiment très proche. Si proche que Phantom pouvait entendre le souffle de Jupiter dans son oreille. Ce dernier qui apparemment voulait lui chuchoter quelques mots à l'oreille. Phantom détestait ça, le contact physique avec d'autres humains, c'était une chose qui le répugnait, ça en devenait presque maladif et personne ne l'approchait jamais. Jupiter voulait-il le défier juste en se rapprochant de lui ? Ou avait-il envie de lui dire une chose très très importante et confidentielle. Que pouvait-il bien avoir à lui dire. Phantom n'allait pas tarder à le savoir.

"Moi, avoir des penchants pour les hommes? Mais voyons, mon cher Phantom. Vous savez bien que, tout comme vous, j'ai un faible pour Terra. D'ailleurs, dois-je lui dire que vous l'aimez secrètement, ou vous le ferez de votre propre initiative. Il ne faut pas faire attendre les dames vous savez."

Ouch.... C'était bien envoyé de la part de Jupiter.... Terra, un sujet bien sensible, c'était le seul humain que Phantom n'avait pas en horreur et en prononçant le nom de la jeune Holden, Jupiter avait signé son arrêt de mort, il allait avoir une punition exemplaire, mais Phantom allait également lui pourrir le reste de sa vie en lui l'envoyant dans des lieux pas du tout agréables, des missions pénibles, seul, bref l'enfer, un lieu où il ne pourrait pas faire de blagues débiles. Phantom était vraiment énervé et s'il avait pu il aurait bien enfermé ce crétin des Alpes (pardonnez moi l'expression) dans un caisson isolé et insonorisé au milieu de l'Afrique du Sud... Ou bien même sur un bout de Terre qui n'allait pas tarder à disparaître pour toujours emportant avec lui cet infâme Jupiter. Malheureusement Phantom ne pouvait pas faire cela, Troy l'en empêcherait d'une certaine manière, Phantom ne pouvait pas se permettre de sacrifier un Holden par pur caprice. Oui, les élus étaient douze tout comme les Holdens et si Jupiter disparaissait ils ne seraient plus que onze, un sérieux désavantage en somme... Mais bon, même s'il ne pouvait pas l'éliminer définitivement, il pouvait toujours l'envoyer faire des missions inutiles mais qui l'exileraient dans des contrées peu agréables pendant un moment histoire qu'il comprenne que maintenant, Phantom ne rigolait plus et qu'il n'avait plus intérêt à recommencer. Phantom ne voulait pas répondre à Jupiter mais s'il ne le faisait pas ce dernier allait en rajouter une couche puis une couche et encore une couche jusqu'à ce qu'une couche fasse exploser Phantom. Lorsque Phantom regarda Jupiter qui était face à lui, ce dernier lui fit un clin d'oeil.... Phantom se maîtrisait encore mais sûrement plus pour longtemps. Il avait toujours eu du mal à rester calme devant cette chose qu'il avait lui même ramassé, quelque perte de temps...

"Bonnes proportions, sensible, qui n'en tomberait pas amoureux? N'est-ce pas Phantom. Peut-être est-ce là, la faille du grand fondateur, une de ses
propres sbires. Héhéhé."


Là, Jupiter avait vraiment dépassé les bornes mais vraiment vraiment vraiment vraiment [Bug de l'auteur...]. Il voulait se prendre une raclée monumentale apparemment... Mais comme toujours Phantom resta de marbre même si intérieurement il commençait fortement à bouillonner. Phantom ne bougea pas, sa seule réponse fut de relever la tête légèrement en arrière, de bomber à peine le torse et de tourner les yeux vers Jupiter pour le regarder de haut ce qu'il pouvait faire sans mal vu qu'il était plus grand que Jupiter, pas de beaucoup certes, mais cela jouait. Phantom prit donc une sorte d'attitude de snob. Jupiter lui, recula d'une dizaine de mètres et se laissa tomber en tailleur sur le sol. L'eau qui était en trop grande quantité pour avoir commencer à s'évaporer gicla lorsque Jupiter tomba sur le sol. Assis en tailleur il regardait avec un grand sourire Phantom. Il devait être fier d'avoir "planté deux couteaux" dans Phantom. Ce dernier affichait toujours son attitude snob qu'il relâcha discrètement après dix bonnes secondes. Il baissa à peine la tête et de ses yeux marron havane, il regarda Jupiter d'un regard noir. Il était vraiment en colère cette fois. Haaken poussa un soupire pour reprendre le contrôle et cela marcha, son calme le regagna même s'il pouvait s'énerver à nouveau à la moindre remarque de Jupiter. Haaken prit la parole après avoir pesé le pour et le contre dans sa tête et finalement le pour l'emporta, une punition exemplaire allait tomber pour l'Holden qui n'avait cherché cela depuis le début.

"Bien maintenant que vous avez terminé votre blague, je me dois de vous dire qu'il est préférable pour vous de quitter immédiatement les lieux. Il vous serait fort désagréable de me voir en colère et si vous tenez encore un peu à la vie et bien disparaissez de ma vue. Si vous refusez, je me ferais une joie de vous faire comprendre d'une manière peu orthodoxe le respect que vous me devez. Ai-je été assez clair ? Ou vous tenez absolument à souffrir ?
-Partir maintenant? Alors que je commence seulement à m'amuser? Aussi, j'attends avec impatience votre menace peu "orthodoxe". J'ai toujours voulu expérimenter le sadomasochisme. De plus, qui a dit que je ne vous respectais pas? On n'a plus le droit de rire maintenant?
- Masochisme ? A ce stade là ce n'est plus du masochisme mais une simple envie de mourir. En tout cas vous ne mourrez pas de soif mais plutôt d'une implosion. Je vous apprendrais que votre humour est un manque de respect envers moi. Amusez-vous comme un gamin de trois ans si vous le voulez, mais je ne veux pas en entendre parler et encore moins y être mêlé. Quant à Terra, si vous voulez avoir une liaison avec elle c'est votre problème tant que cela ne dérange pas nos projets. Et je vous serrez gré de ne pas trop croire les rumeurs qui courent sur ma soit-disante affection sur Terra. Vous pouvez lire les sentiments certes, mais je suis le créateur de ses sentiments, faites attention quand vous pensez lire en moi, vous pourriez être déçu. Maintenant si vous n'avez plus rien à ajouter, je pense qu'il est temps pour vous de recevoir votre correction. Et je pense que vous savez de quoi il s'agit.

Phantom regarda Jupiter d'un oeil mauvais lorsque celui-ci parla. Puis répliquant aussitôt à sa provocation Haaken lui parla ou plutôt lui insinua sa punition. Phantom ne s'était pas gêné de regarder toute l'eau qui était autour de lui alors qu'il parlait de la correction. Jupiter avait compris ? Non ? Toujours pas ? C'était pourtant très simple. il avait répandu de l'eau en grande quantité dans les couloirs des Officiers Supérieurs ? Et bien il ne lui restait plus qu'à "éponger". Eponger oui, mais comment avoir une implosion en épongeant juste toute cette eau ? Et bien il suffit pour cela de la boire toute entière en un temps record bien sûr. Certes Jupiter n'allait pas vraiment imploser, mais boire autant d'eau n'était pas vraiment agréable... C'était une drôle de punition mais elle était assez sadique. Assez ? Elle était sadique oui, boire de l'eau à même le sol jusqu'à ce qu'il ne reste plus une goutte sans s'aider du moindre ustensile, c'était assez dur. Quoiqu'il en soit Jupiter n'allait pas tarder à recevoir des instructions plus précises pour cette punition et il ne pouvait pas fuir, il "travaillait" pour Phantom et ce dernier pouvait le retrouver et lui donner une punition pire que celle-ci. Alors il n'avait plus qu'à faire le gentil toutou et à lécher le sol jusqu'à ce qu'il brille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





• Carte d'identité
• L'amélioration de la planète: • Contre
• Age: 22 ans
• Espace perso:

MessageSujet: Re: Mais que faites-vous là ? [PV Jupiter]   Lun 15 Juin - 22:35

Phantom paraissait des plus fâchés. Il pouvait bien
l'être, Jonathan avait décidé de frapper fort et cela avait marché. Jamais in
n'avait été aussi loin, et la punition qu'il allait recevoir allait être des
plus fortes et Jonathan imaginait déjà les pires scénarios. L'une d'entre-elles
étaient le fait de laper toutes l'eau présente sur le sol du couloir. Ainsi que
celle provenant du veston de Phantom.

Malgré tout, Jonathan n'avait pas peur et il allait continuer de faire son
boutentrain quoi qu'il en coute. La punition ne pouvait surement pas être pire qu’elle
ne l’était déjà. Jonathan avait joué avec les sentiments de Phantom, il ne
l'avait jamais fait auparavant, se contentant simplement de les lui dire
accompagnés d'une remarque cinglante. Jamais il n'aurait pu penser que Jonathan
atteigne un nouveau niveau de méchanceté dans ses blagues. Peut-être était-ce
le sadisme qui habitait Jonathan qui prenait légèrement le dessus. Qui sait?

Cependant, Jonathan écoutait avec attention les mots que prononçait Phantom. Il
parlait de faux sentiments, qu'il était l'auteur et qu'il pouvait surement
choisir ses sentiments avec sa volonté. Pauvre idiot, ceci en était totalement
impossible.


- Masochisme ? A ce stade là ce
n'est plus du masochisme mais une simple envie de mourir. En tout cas vous ne
mourrez pas de soif mais plutôt d'une implosion. Je vous apprendrais que votre
humour est un manque de respect envers moi. Amusez-vous comme un gamin de trois
ans si vous le voulez, mais je ne veux pas en entendre parler et encore moins y
être mêlé. Quant à Terra, si vous voulez avoir une liaison avec elle c'est
votre problème tant que cela ne dérange pas nos projets. Et je vous serrez gré
de ne pas trop croire les rumeurs qui courent sur ma soit-disante affection sur
Terra. Vous pouvez lire les sentiments certes, mais je suis le créateur de ses
sentiments, faites attention quand vous pensez lire en moi, vous pourriez être
déçu. Maintenant si vous n'avez plus rien à ajouter, je pense qu'il est temps
pour vous de recevoir votre correction. Et je pense que vous savez de quoi il
s'agit.

-Phantom, vous être franchement fatigué
aujourd'hui. Modifier vos sentiments de votre plein gré. Si vous voulez des
cours pour dire de meilleures blagues, dites-le moi, je vous en donnerais gratuitement.
Vous serez peut-être plus intéressant par la suite.
Vous savez, vous pouvez choisir de penser ce que vous voulez des autres, mais
les sentiments ne se changent pas de plein gré. Vous appréciez Terra, peut-être
pas pour sur le plan amoureux, mais vous l'apprécier. Et cela, peu importe ce
que vous pouvez penser qui pourrait modifier ma vision, je le lit clairement.
Je ne vois aucune de vos pensées, je ne vois que le vrai, les sentiments, même
les plus cachés en vous. La personne la plus renfermée m'est totalement
ouverte. Il vous est inutile d'essayer désormais de cacher vos véritables
sentiments, vous ne m'aurez pas à ce petit jeu.

Jonathan marqua une pause, reprenant un peu
son souffle. Il ne disait jamais ce qu'il savait aussi profondément, il ne
montrait jamais totalement son jeu. Pourquoi l'avait-il fait présentement?
Venait-il de remarquer qu'il était allé trop loin, beaucoup trop loin?

Soit disant, son dialogue reprit:

-
Aussi, pensez ce que vous voulez de mes
sentiments envers Terra. Je ne vois nullement en quoi cela modifierais nos
projets a part en donnant un objectif de retour, pour ne pas crever avant que
ces élus ne le soient.

Jonathan n'était plus lui-même. De un il
parlait de son jeu ouvertement et de deux, il sortait ses propres sentiments au
jour. L'immature boutentrain venait de laisser place au mature qui pouvait
sortir des grandes philosophies ainsi qu'être de glace. Le regard que lui
offrait Phantom ne le fit pas frissonner d'un seul poil, le fixant d'un air de
défi, l'air de dire. Je l'attends ta punition, je ferais pire la prochaine fois
encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mais que faites-vous là ? [PV Jupiter]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais que faites-vous là ? [PV Jupiter]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que faites-vous en ce moment ?
» Quel sport faite vous?
» Allez les filles faites vous plaisir
» EMRYS ? mais d'esprit, vous n'en eûtes jamais un atome, et de lettres, vous n'avez que les trois qui forment le mot : sot !
» Tient tient,t'est qui toi?[PV Drakan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
| °• Year's Season •°  :: - Base des Holdens :: * Etage Numéro - 1 :: ° Quartiers des Officiers et du Personnel-
Sauter vers: